Interview: Emmanuelle Courreges
Photos: Ernst Heusser ( Cape-Town, Afrique du Sud)

A moins de 30 ans, la créatrice de MODERN GESTURE fait déjà partie des jeunes créateurs sud-africains en vogue, dont le talent a retenu l’attention des curators et des médias locaux. Ses luminaires, réalisés à Cape-Town, la ville où elle est née, ressemblent à des bijoux. Rencontre avec une jeune femme qui se définit elle-même comme une « raconteuse d’histoires »…

MODERN GESTURE: QU’EST-CE QUE LE NOM DE VOTRE LABEL SIGNIFIE?
Il y a 4 ans, j’ai commencé à travailler sur une gamme de mobilier et de luminaires. Comme je suis designer « de surface », je me suis intéressée à la manière dont les gens interagissaient autour d’une table, à la fois dans le passé et aujourd’hui. La manière dont les tables avaient eu le pouvoir de rassembler les familles, comment cela leur avait permis d’échanger, de se raconter et comment, avec les nouvelles technologies, tout cela était en train de disparaître, m’a beaucoup inspirée. Il y a une gestuelle propre à la conversation, on bouge les mains, le corps, les épaules… Je me suis demandée alors avec quels gestes les tables pourraient nous raconter les histoires qu’elles ont entendu… « Modern Gesture » -gestuelle moderne, littéralement- vient de là.

« Les anneaux de mes lampes représentent la plénitude et l’intemporalité.
Comme les bijoux africains… »

VOS LAMPES SONT LES PRODUITS LES PLUS ICONIQUES DE VOS COLLECTIONS. ELLES RAPPELLENT LES COLLIERS EN PERLES PORTES PAR LES ZOULOUS OU LES MASSAIS…. COMMENT SONT-ELLES NEES?
On connaît tous la beauté des bijoux africains. J’ai observé très longuement la structure des ces plastrons de perles, de ces colliers dont se parent hommes et femmes dans plusieurs sociétés africaines. Avec le bois, qui est mon matériau de prédilection, j’ai essayé de ré-interpréter le coté aérien et « fluide » des perles dans une installation flexible. Les anneaux représentent la plénitude et l’intemporalité. Comme ces bijoux qui traversent le temps… On peut placer les cercles comme on veut, dans plein d’angles différents, ce qui multiplie les design. Et quand tous sont alignés, c’est très facile de les ranger à plat.

# MOODBOARD 
# INSPIRATION
# MATIERES

« La chaleur du bois, les différentes strates qui le composent, les courbes qu’on peut lui donner:
cela résonne avec quelque chose de très profond en moi
 »

LA GRANDE MAJORITE DE VOS CREATIONS SONT EN BOIS, POURQUOI CELUI-CI EST-IL DEVENU VOTRE MATERIAU DE PREDILECTION?
J’aime particulièrement le bois car il offre une multitude de potentialités: il peut être dur, doux, souple, soyeux, parfois brillant naturellement comme après de multiples couches de vernis.. Et sa chaleur, les différentes strates qui le composent, les senteurs qui s’en dégagent, les courbes qu’on peut lui donner, tout cela résonne avec quelque chose au plus profond de moi. Aujourd’hui, je récupère des panneaux de contreplaqué sur des sites de construction et j’utilise un cordage de coton ciré pour les tissages autour des lampes.

LES TISSAGES, LA LAINE OU LA CERAMIQUE: VOUS METISSEZ SOUVENT LE BOIS AVEC D’AUTRES MATERIAUX. D’OU PROVIENNENT CES MATIERES PREMIERES?
Aujourd’hui, je récupère des panneaux de contreplaqué sur des sites de construction et j’utilise un cordage de coton ciré qui me permet de faire des mélanges avec des chutes de corde, des matériaux de récupération et de les tisser ensemble. C’est une forme de recyclage qui évite le gaspillage. Sur la lampe-collier Tribal, j’utilise aussi une sorte de « vernis » à l’eau qui est éco-responsable et donne au bois un fini très joli avec une apparence très naturelle.

VOS CREATIONS SONT TOUTES FAITES A LA MAIN. EST-CE VOUS QUI FAITES TOUT VOUS-MEME?
Oui, mais ma famille participe pleinement à mon travail. Même si j’ai un show-room dans le quartier de Kalk Bay, à Cape-Town, le long de la mer, je travaille principalement chez moi. J’aime créer des pièces qui racontent des histoires et les partager avec le monde. Mais cela prends du temps, entre 3 et 4 heures pour une lampe par exemple.

CAPE-TOWN EST AUJOURD’HUI UNE PLACE RECONNUE SUR LA SCENE DU DESIGN MONDIAL. VOTRE TRAVAIL, VOS LAMPES SONT PLEBISCITEES PAR LES RESTAURATEURS, LES HOTELIERS, LES MEDIAS. EST-CE QUE VOUS ACCEPTEZ LES COMMANDES SPECIALES, LE FAIT DE CHANGER LES COULEURS PAR EXEMPLE?
Oui, j’aime beaucoup travailler de cette manière car cela me permet d’appréhender mes créations avec un regard toujours neuf. Les restaurants adorent la lampe tissée Bijou parce que l’on peut particulièrement « customiser » ses couleurs. Et pour moi c’est à chaque fois un défi! Il est même arrivé que changer un détail me donne l’idée d’un nouveau projet…

« Ici, on m’appelle une « Cape Coloured ».
Ce côté cosmopolite de Cape-Town,

c’est quelque chose que j’ai envie de partager avec le monde »

DE QUELLE MANIERE VOTRE ENVIRONNEMENT INFLUENCE T-IL VOTRE TRAVAIL?
J’aime la diversité de la société sud-africaine. Ici, c’est difficile à traduire mais on m’appelle une « Cape Coloured», ce qui veut dire que je suis un mélange de cultures, propre à cette ville très métissée. Ma famille a des origines portugaises, javanaises, créoles et anglaises. Cette diversité, cela confère un dynamisme, un éclat, une couleur particulière à la ville et c’est en tous cas une chose que j’ai envie de partager avec le monde à travers mon travail.

RETROUVEZ CI-DESSOUS LES LAMPES BIJOUX DE MODERN GESTURE
(en pré-commande uniquement et pour les PROFESSIONNELS)

Laisser un commentaire