Malgré l’engouement dont ils sont l’objet, certains créateurs ne peuvent pas répondre à des commandes massives dans les délais fixés par les leaders des marchés mondiaux de la mode.  600 ou 2000 pièces en 2 mois, pour certains, c’est impossible. Pour son lancement (et lors d’opérations spéciales), LAGO54 propose une sélection immédiatement disponible en édition limitée.

Ensuite, LAGO54 s’adapte à la réalité de ces créateurs en ouvrant continuellement sur son site -et dès son lancement- des « carnets de commande » . Vendue sur pre-order, la sélection faite par la fondatrice de LAGO54 permet aux créateurs de créer et produire sans perdre ni leur souffle ni leur âme.

La slow-fashion, c’est l’anti-gâchis.

On ne produit que ce qui sera acheté/ porté.

La slow-fashion, c’est éthique.

C’est le respect des créateurs, des matières premières, de l’environnement.

La slow-fashion, c’est trendy.

Ce sont des pièces que l’on ne voit pas sur tout le monde.

La slow-fashion, c’est l’avenir.

Parce qu’il n’y a pas que les créateurs africains qui sont concernés mais tous les jeunes créateurs qui sortent des écoles, sans investisseurs.